Le "BLOG"

Connexion

Agenda

Créez votre compte et identifiez vous pour bénéficier d'informations détaillées sur toutes nos manifestations.


 

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Nos visiteurs

224321
Ce jourCe jour378
Cette semaineCette semaine1971
Ce moisCe mois6445
Actuellement en ligne 21

International

          En Corrèze et dans une grande partie du monde occitan, du Limousin au Val d'Aoste,on a coutme de planter un arbre décoré d'un drapeau en l'honneur des  nouveaux élus municipaux.

          Les hommes vont chercher l'arbre dans la forêt. Puis on le décore de drapeaux, rubans,pancarte portant l'inscription "Honneur à nos élus", on fait ensuite un trou en terre devant la maison de l'élu, où dans un lieux privilégié de la commune. Puis on dresse l'arbre et les élus, en remerciement doivent régaler généreusement leurs électeurs.
Il y a toutes sortes de Mais: grands, petits, avec ou sans racines, chêne de forêt ou arbre fruitier, orné d'autant de drapeaux que d'élus ou juste d'un ruban.D'où viennent donc les "Mais" aux élus ? Des arbres de la Liberté, comme certains le pensent... ou bien des "Mais" de la tradition populaire, symboles de franchise populaire, et qui s'inscrivent dans le cycle des "arbres de mai", dressés partout en Europe au temps du renouveau ?
           Déjà au temps de l'antiquité grecque, le moi de mai était fété avec ferveur. Un vieux culte païen rendait hommage à Maïa, la mère du dieu Mercure, déesse des enfers et de l'abondance. Elle veillait sur la bonne germination des semences au printemps et témoignait du retour à l'éveil de la nature et de la vie.
Les romains soucieux de l'entretien et de la prospérité des forêts, procédaient chaque année à des cérémonies rituelles et à des plantations d'arbres à cette période.
Les celtes, venant des steppes orientales, vénéraient la nature et célébraient le début de l'été le premier Mai (...) en érigeant un arbre autour duquel ils dansaient pour chasser les mauvais esprits.
           Aujourd'hui, le Mai sert à évoquer l'estime que porte une communauté villageoise à certains de ses membres. Après chaque élection municipale, les Mais fleurissent, soit dans un site significatif  du village, soit devant la demeure des élus, où de toute personne qu'ils veulent honorer. Il en coutera à l'heureux destinataire de régaler tous ceux qui l'ont distingué.

 

Source: Wikipédia (entre autres)


Le pinier des élus à Saint Christophe de Double

 

          A l'issue des scrutins électoraux il était d'usage (notamment) à St Christophe de Double qu'un "pinier" soit coupé, écorcé, transporté et dressé pour l'occasion devant la demeure de chaque conseiller (élu ou réélu) dans les jours suivant le scrutin ... ce moment de convivialité se terminait par un arrosage général des amis et voisins présents.

          Cependant, parfois on dressait le "pinier" de la même façon chez un "battu" mais (en ce cas)  la cime de l'arbre ne comportait pas le drapeau tricolore mais une "veste" ... arrosée comme il se doit  !

          Cette coutume persiste en ce début du XXI ème siècle mais elle a fait place à un seul arbre valant pour l'ensemble des élus.

          Le pinier de mariage

          Au moment d'un mariage on dresse un pinier sous lequel on place au préalable une caisse contenant des bouteilles de vin ( qui seront récupérées et consommées lors de l'arrivée du premier enfant du jeune couple ).

          A la différence du pinier des élus, le pinier des mariés est décoré le plus souvent d'un balai de ménage à la cime et de divers ornements à caractère "égrillard" ( sous-vêtements par exemple) ou plus "sages" ( ballons de baudruche ...) et parfois d'une poche remplie d'eau ...
          Le pinier est monté le lendemain du mariage ( en présence des invités les plus résistants aux agapes et de la famille ... ) et sera suivi d'une fusillade en règle du balai sommital, jusqu'à ce que celui-ci soit littéralement "descendu" … entre-temps un observateur inattentif ou trop curieux passant sous le pinier sera "copieusement douché" par un tir dans la poche d'eau !
          Pour finir les gosiers seront rafraîchis par l'arrosage de rigueur.



(photo à venir)
1 - on monte le pinier (notez la poche d'eau)

 

(photo à venir)
2 - pinier en place

 

(photo à venir)
3 - feu à volonté

 

(photo à venir)
4 - balai "descendu" on peut l'arroser


5 - montée du pinier à l'ancienne

 

Un grand merci à M Philippe Deville pour son aimable contribution.